dimanche 8 juillet 2012

27 juin Pourquoi le voyage en train

 

Comme je l'ai expliqué plus avant l'indisponibilité d'un élément majeur du voyage (la voiture) m'oblige à mettre en place une autre stratégie.

Mon assurance m'a fait des propositions de rapatriement en métropole et de mise en épave de la voiture. Ces deux propositions ne peuvent pas me satisfaire. D'une part je suis sur la route et je me vois mal revenir en ma demeure sans être allé au bout de mon rêve alors que d'autres voies sont disponibles. Enfin « un Patrol ne meurt jamais » et vu les modifications déjà apportées à cet engin et le matériel qu'il transporte l'abandon pur et simple constituerait une perte financière aussi importante que sa réparation.

Alors j'ai demandé à l'agence « Eurofamille » de m'organiser au pied levé le déplacement en train vers Vladivostok. Ce sera l'occasion de voyager sur le mythique Transsibérien.

Le voyage ne comportera qu'un seul stop à Irkoust pour me permettre d'aller sur l’île d'Ohlon haut lieu énergétique.

Cette organisation présente l'avantage de cadrer avec le délai de séjour de mon visa. Je me réjouis d'avance de voir défiler des paysages dont je connais déjà certains et de côtoyer une population que je sais amicale. J'espère bien pouvoir améliorer significativement ma connaissance de la langue russe.

Il y a une contrainte : celle de voyager léger. Le choix des affaires à emporter va être drastique. Notamment je vais laisser ici l'appareil photo et ne prendre que la caméra beaucoup plus légère et moins encombrante qui peut aussi fonctionner en mode photographique. Le chien restera à la garde de Galina.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire