lundi 9 juillet 2012

OLKHON

2 juillet

Chercher à dormir un peu dans une salle d'attente de gare n'est jamais très confortable. Et assez tôt dans un petit matin assez frais j'arpente les extérieurs de la gare.

A l'heure précise indiquée par mon récapitulatif horaire j'avise un minibus dont le chauffeur semble chercher quelqu'un. « Olone ?» c'est comme cela que se prononce le nom de cette ile. J'acquiesce et je monte. Au moment du paiement je lui tends le voucher auquel il ne comprend rien. Mais finit par l'accepter. Je me demande si je ne me suis pas trompé de bus.

Comme tous les chauffeurs russes il conduit à toute allure, alors que nous sommes maintenant une douzaine de passagers. Le trajet vers l'ile dure plus de cinq heures. La route en quittant Irkoust file plein nord . Puis au bout d'une cinquantaine de km on tourne à droite en suivant une direction nord -est. Le revêtement est seulement empierré sur la fin, mais d'importants travaux de goudronnage sont en cours.

Le paysage offre à la vue une steppe aride très vallonnée. Puis soudain au détour d'un virage le lac Baïkal apparaît, loin en contrebas, immense, bordé de falaises grises.

Ce lac mesure 630 km du nord au sud et 60 km dans sa plus grande largeur. Il occupe un rift, fossé d'effondrement lié à la tectonique des plaques. Le rift ne cesse de s'agrandir et dans quelques millions d'années le lac Baïkal formera un sixième océan coupant en deux le continent asiatique.

Il atteint 1637M dans sa plus grande profondeur. Et on estime qu'il contient 1/5 des réserves d'eau douce de la planète (hormis les glaciers).

Sur la partie continentale une petite bourgade s'est développée, c'est Sakhiourta d'où partent et arrivent les deux petits ferry qui desservent l'ile. La traversée dure à peine un quart d'heure. Je remarque quelques arpents de neige sur les flancs des montagnes de granit qui dominent le lac sur sa partie ouest. Il fait frais. L'hiver le lac Baïkal est gelé et c'est en roulant sur la glace que les habitants se déplacent.

 

245-sakhiourta 242-ferry vers olkhon

Sakhiourta

ferry vers Olkhon

   
265-Olkhon, bourgade de Koukir

L'ile d'Olkhon fait 72 km de long. 1500 habitants vivent sur l'ile. Le climat est continental. Il fait très chaud en journée et très froid la nuit. Le principal village s'appelle Koujir. On y trouve tous les commerces utiles et de nombreuses pensions comme celle où je me trouve.

264-khoujir
Bourgade de Khoujir  
263-koujir rue principale 271-khoujir- plage vers le nord
rue principale

plage vers le nord

C'est dans une pension toute neuve que je suis hébergé. La salle de bain est dans une courette et on approvisionne l'eau du bac avec un seau en plastique que l'on va remplir à une tonne sur roues. Les douches et les toilettes sont dans la cour. La salle de restaurant est agréable avec son lambris de bois.

 

002-restaurant 001-salle d'eau
restaurant salle d’eau

3 juillet

j'ai demandé à partir en excursion. L'heure de départ a varié 3 fois. Au déjeuner poissons de la taille d'un maquereau cuits à l'eau avec des pommes de terre. C'est le fameux Omoul, poisson endémique du Baïkal. Tés bon.

274-Olkhon rocher des chamanes 270-olkhon ruban de priere, site chamanique

Olkhon  : rocher des chamanes

rubans de prière, site chamanique

284-Olkhon maison traditionelle

Olkhon, maison traditionnelle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire