lundi 30 juillet 2012

29 - 30 juillet Carnet de route

29 juillet

Le groom de l'hôtel s'appelle Mamadou. C'est un jeune sénégalais parlant bien le français et qui travaille ainsi pour payer ses études. Cela m'a fait plaisir de parler avec lui. Il fait des études d'économie. Vaste programme... Ainsi ce garçon qui me paraît avoir au départ une culture française, est formé en russe pour retourner ensuite travailler au Sénégal avec un capital culturel qui aura changé de centre d’intérêt.

Départ ce matin vers 10H. Autant sur route la voiture se conduit normalement autant j'appréhende toute manœuvre. Il faut donner beaucoup de tours moteur et faire patiner l'embrayage.

Il fait un peu moins chaud que les autres jours, c'est à dire que le mercure ne dépassera pas 36° ce qui n'est déjà pas si mal.

Il y a comme au bord des routes russes de petites tombes isolées, fleuries de fleurs en plastique , de personnes décédées en ce lieu et 001-pasteque du bord de routeinhumées sur place. Cette façon de faire est assez étonnante pour nous mais je l'ai rencontrée tout au long des routes de l'Oural ou de Sibérie.

Je m'arrête acheter tomates poires pommes et pastèque auprès de vendeurs en bordure de route. Tout est succulent. Quel instant de bonheur qui n'appartient qu'à moi de manger une tomate bien mure discrètement saupoudrée de sel au cul du camion !

007-vendeuses de fruits 020-ve,deur de melons

vendeuses de fruits

vendeur de melons

J'aime bien ces paysages plats riches en couleur. Couleur sombre de la terre labourée jusqu'à l'horizon, verdure des haies, herbe rase des bas cotés. Je trouve des endroits ombragés où faire de courtes haltes. Malheureusement comme le long des routes russes on peut tomber sur un dépotoir puant dans un coin qui aurait pu être charmant .

004-Frase a trouve un coin tranquilleLes longues périodes de conduite assez lentes ont un effet hypnotique. La présence du chien prend alors tout son sens. Passer la main sur sa tête , voir sa truffe noire se diriger vers ma main autant de micro moments qui viennent combler la solitude. Et pourtant je ne m'ennuie pas. J'ai tout le temps d'observer le paysage et les pensées viennent tranquillement. Je songe au Livre intitulé « éloge de la lenteur ». Et bien j'y suis.

19H15 36°. Je suis dans les faubourgs de Kiev. La circulation est très dense et dangereuse, nombreux dépassement par la droite, slalom. Je roule trop lentement au gré de certains conducteurs. Mais je n'ai pas l'intention de casser autre chose en pleine ville. Je contourne la ville par le périphérique nord. Gros embouteillage. Après quelques centaines de mètres je comprends. Gyrophares et voitures garées le long de la voie de gauche, un corps est allongé sur la chaussée. La mort rode ici aussi, elle a une odeur d'essence chaude et de caoutchouc brûlé.

011-20 km avant Kiev 027-entree de Kiev

monument 20 km avant Kiev

entrée de Kiev

La nuit est tombée et j'ai raté l'embranchement qui m'aurait conduit vers le centre et je roule vers l'ouest. Préventivement je fais mon plein de gaz-oïl , le pompiste me dit qu'il y a une gostinitsa pas très loin. Effectivement après un quart d'heure de roulage dans des conditions toujours dangereuses je vois un petit immeuble. Ce sera mon havre ce soir.

003-sortie Kiev vers Korosten30 juillet

L'air est frais ce matin. Je ne suis pas sur la route directe vers Lviv qui passe par Zitomir mais sur une route un peu plus nord en direction de Kovel que j'espère plus tranquille. Sur les 25 premiers kilomètres il y a énormément de travaux . Puis comme je l'avais pensé le trafic s'estompe et je roule dans une relative fraîcheur entre des petites forêts de conifères . Le sol est sablonneux. (ci-contre sortie de kiev vers Korosten)

Après 120 km, à Kerosten je trouve une route -en mauvais état- qui va me ramener sur l'itinéraire principal que je rejoins à Novohrad.

004-petite halteJe m'arrête souvent car aujourd'hui l'étape est assez courte et je peux ainsi profiter du bonheur d'être dehors en contact avec l'air frais. Frase en profite pour investiguer et creuser quelques trous...

La traversée de la ville de Rivne ne m'apporte rien. Cette ville a été entièrement reconstruite après guerre. Tout est dans le style néo soviétique, sans intérêt.

011-chateau de Loutsk

 

Ma destination ce soir est la ville de Loutsk. Le guide parle d'un joyaux de vielles ruelles. La carte que j'utilise est assez imprécise et je dois faire un parcours de jonction qui me paraît long.

A 18H je stationne le char devant l'hôtel Ukraina . Alors que je manœuvre pour me garer un gars d'âge moyen descend d'une grosse Toyota et vient me demander le prix du Patrol. Je finis par comprendre qu'il est intéressé, et que ce serait pour aller chasser en Russie. Je suis interloqué par sa demande, mais après tout pourquoi pas ?

Mais dans l'immédiat je pars visiter la ville. Le thermomètre est à 22°, on respire.

 

Prix des carburants en Ukraine :029-prix des carburants Ukraine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire