lundi 9 juillet 2012

3 juillet Visite de l'ile

289-ouest olkhonL'ile se parcourt en voiture. Il faut plus d'une heure et demie pour atteindre la pointe extrême. Les paysages sont peu variés, soit une steppe herbeuse dans la partie sud et ouest, soit des forêts de conifères. Le sol est une gigantesque barre de granit qui s'avance en épi dans le Baïkal dont la couche terreuse est parfois assez mince. L'altitude reste faible sauf sur une pointe Est, le mont Jerma qui culmine à 1274M. (ci-contre, le lac à l’ouest d’Olkhon)

 

332-vassiliC'est le fils de la maison Vassili qui pilote le minibus russe et donne les explications. Il y a là Valentina, professeur d'anglais à Chita, qui me servira de traductrice. Pendant que Lara, Moscovite en vacances, se rappelle de mots français et d'un poème appris à l'école et qu'elle se fait une joie de me réciter.

373-olkhon- route forestiere

 

 

 

Je rappelle aux lecteurs que cette région est celle des « bouriates ». Cette population est mongole, mais c'est au moment du tracé des frontières entre la Russie et La Mongolie qu'elle a été séparée du territoire Mongol. On comprend que les russes aient souhaité une continuité territoriale vers l'est. La vallée de la Selenga dont est originaire la mère de Gengis Khan est sur l'Est du lac Baïkal.

Les populations Bouriates suivirent deux voies parallèles. Celles situées sur la partie sud restèrent attachées aux croyances animistes et chamaniques, alors que celles situées à lest acceptèrent le bouddhisme dont le site prédominant est le Datsan Involga (monastère bouddhiste) que j'ai visité l'an dernier non loin de Oulan Oudé.

Il est nécessaire d'avoir ces données à l'esprit pour comprendre que les lieux cultuels de cette ile sont issus d'un métissage entre plusieurs courants de croyances qui se sont développés et mutuellement influencés au cours des âges.

Nous aurons plusieurs arrêts spectaculaires. Le premier est au niveau de bâtons à rubans. Le guide explique qu'il s'agit de rituels chamaniques et bouddhistes. Et que l'endroit présente un caractère sacré. L'ile est réputée avoir abrité de nombreux chamanes.

300-pieux a drapeaux 301-sean

Le chamane n'est qu'un intermédiaire entre le monde des esprits et le monde des vivants. L'Ovoo, petit monticule de pierres qui se rencontre en Mongolie est ici remplacé par un pieu fiché dans le sol. Cette marque spatiale concrétise le lieu ou habite un esprit. Il s'agit d'une manifestation animiste pour qui tout lieu est habité par un esprit dont il convient de s'attirer les bonnes grâces. Il faut honorer cet esprit en lui faisant don d'une pièce de monnaie ou d'une cigarette. Et on peut aussi avant de boire projeter aux quatre coins cardinaux quelques gouttes de vodka ou de lait. Le geste se fait avec l'annulaire que l'on plonge dans le liquide. On verse en offrande le fond du verre sur le pied du pieu. La signification des quatre pieux m' a été expliquée comme allant du plus vieux au plus jeune. Probablement un symbole des quatre saisons ou des quatre ages de la vie.

Les bouddhistes pour s'implanter durent lutter contre les croyances chamaniques et animistes. Cette philosophie ignore l'existence de déités. Leur apport est celui des Kadagh, chevaux de vent. Ce sont de petits drapeaux, tissus imprimés porteurs de prières ou de mantras que le vent emporte vers les bodhisattva. Ils signifient aussi l'impermanence des choses.

Enfin plus loin nous rencontrerons des tissus de prière, fine lanières de tissus nouées aux branches d'arbre. Il s'agit d'un culte archaïque, mais j'ai eu l'impression que l'utilisation qui en était faite relevait plutôt de la croyance magique.

 

347-olkhon-pointe extreme-Hoboy 305-khadag

pointe extreme Hoboy

Khadag

Les autres arrêts se font au niveau de vues spectaculaires. Et lorsque nous parvenons à la pointe de l'ile nous foulons une bande de pierre de 250M de large qui nous offre une vue vers le nord du lac. Les hautes berges des deux cotés se fondent vers un horizon vaporeux. Le lieu est vivifiant...

342-olkhon-vers la pointe 358-olkhon-hoboy

Olkhon – vers la pointe

Olkhon – Hoboy

Et spectacle assez rare nous pouvons contempler du haut de notre promontoire, une soixantaine de mètres en dessous de nous, plusieurs phoques d'eau douce qui se dorent au soleil !

363-olkhon-phoques du baikal 1 364-olkhon-phoques du baikal 2

Olkhon – phoques du Baïkal

 

Cet animal,le Nerpa, est le seul phoque d'eau douce au monde. Il cherche ses proies a des profondeurs de plus de 1500M. Ses puissantes griffes lui permette de se frayer un trou à travers la glace. Cet animal est hélas chassé Selon certaines informations l'espèce se maintiendrait à environ 50.000 individus.

372-olkhon-baikal

couleurs du Baïkal

377-olkhon-sunset

320-olkhon-sagan hushun-les trois freres 330-olkhon-tooth maboi- les deux canines

Olkhon – Sasan hushun – les trois frères

tooth maboi – les deux canines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire